separateur points

Qui sommes-nous ?

Notre Vision

Notre vision est celle d’un monde de la santé
aligné dans son humanité et sa vocation et où :
Icone Sante Dialogue

A chaque niveau la qualité de la relation est au cœur du métier :

chaque acteur  a la possibilité de formuler son point de vue et d’accueillir celui de ses interlocuteurs,

Le respect de la dignité et de la vulnérabilité des patients est au cœur du soin

grâce au développement d’une écoute fondée sur l’empathie permettant une juste proximité aux patients et aux familles.

Icone Equilibre

Dans les collectifs de travail, les acteurs de la santé retrouvent le sens de leur métier

en reconnaissant leur pouvoir d’action conformément à  leurs valeurs,  sachant exprimer leurs limites, et se ressourcer pour une coopération heureuse

les soignants et les acteurs de l’institution mettent en place ensemble des structures et des systèmes au service de leurs missions communes,

en  identifiant les lieux où il y a de la violence involontaire et en ayant les moyens de  la prévenir et de réguler les conflits.

Notre Mission

Offrir à toute personne du secteur de la santé

les clefs de la CNV dans l’espoir d’améliorer

pour préserver les ressources que sont le temps, l’argent, l’énergie et la joie à contribuer.

Notre Organisation

Le Cercle de Gouvernance

Nous sommes un groupe de professionnels de santé
reliés par notre intérêt et notre pratique de la Communication NonViolente (CNV), et désireux d’en partager le bénéfice en termes de réappropriation du sens de notre exercice au quotidien au service de nos patients, de nos relations entre collègues et plus globalement de notre capacité d’action dans le système de santé.
Pascale Molho

Pascale MOLHO, présidente

Docteur en Médecine, Ancien Interne-ancien chef de clinique assistant des hôpitaux de Paris, certifiée en Communication NonViolente depuis 1996, fait connaître le processus de la CNV depuis une quinzaine d’années auprès d’institutions et entreprises diverses, principalement dans les milieux de la santé et du secteur social. Elle a été médecin en milieu hospitalier pendant 15 ans. 

Formée directement par Marshall Rosenberg, fondateur de la CNV, elle l’a accompagné sur le terrain dans des zones de conflit.  Consciente qu’une grande partie de la souffrance au travail est liée à des conflits, elle se consacre aujourd’hui à la santé des  personnes et des équipes par le biais de la CNV à travers des formations, supervisions et accompagnement d’équipes. 

Formée également à la Logique Emotionnelle, à l’Internal Family System et à Tipi. Membre de l’Association des Formateurs CNV (AFFCNV) elle contribue à la formation des formateurs et des futurs intervenants en CNV dans le domaine de la santé.

Alexandre Duguet

Alexandre DUGUET, vice-président

Je suis Professeur de Pneumologie et j’ai été vice-doyen de la faculté de médecine de Sorbonne-Université pendant 10 ans. Après avoir dirigé une unité de réanimation, je suis actuellement tabacologue à l’hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris. 

Je rencontre la CNV en 2014 avec le livre « Cessez d’être gentil, soyez vrai » conseillé par une psychologue. Puis rapidement avec les vidéos de Marshall Rosenberg qui font toutes mes soirées pendant plusieurs semaines (celles où il a une chemise rouge +++). C’est plus tard que je découvre qu’il y a des stages pour expérimenter la CNV. Je suis dans le parcours de certification CNV depuis maintenant 6 ans. 

J’aime animer des formations dans le milieu de la santé : pour les étudiants en médecine, pour les soignants, pour les médecins et dans les écoles de management. 

Ce qui me motive à participer à CAP CNV Santé ? Pour moi, la CNV augmente la qualité de vie au travail et la coopération entre les professionnels. Elle permet aux équipes formées de préserver les ressources que sont le temps, l’argent, l’énergie et la joie à contribuer. C’est important dans le monde de la santé (et ailleurs également). 

Karosète Dy

Karosète DY

Maintenir les gens en bonne santé ou les guider vers un mieux-être, c’est le métier que j’ai choisi en devenant infirmière spécialisée en réadaptation. C’est aussi ce que j’ai choisi en me formant à différentes techniques dont la danse, le Chi Nei Tsang ou la méditation.

La découverte de la CNV avec la naissance de mon fils en 2006 n’a fait que renforcer mon désir de contribuer à un monde meilleur. C’est un processus de communication capable d’une puissante reliance envers soi-même et les autres. Un processus qui met au premier plan des valeurs qui me sont fondamentales dont l’authenticité et le respect du rythme intérieur, sans compter la créativité qu’il inspire dès que notre pouvoir d’agir redevient nôtre.
Diffuser la CNV dans tous les domaines de la Santé, c’est se mettre au service de la vie dans l’instant présent, devenir acteur de transformation et nourrir chaque jour l’élan de contribuer à un monde meilleur. Dans ce contexte, faire partie du cercle de gouvernance de CAP CNV SANTE est simplement un honneur pour moi. J’ai à cœur de poursuivre le mouvement initié par Marshall Rosenberg dont je respecte profondément la vision, l’être et les actions.
Valentine Marchac-Fonkenell

Valentine MARCHAC-FONKENELL

Je suis pneumo-pédiatre, installée en libéral depuis 2003, praticien attaché à l’Hôpital Necker Enfants Malades.

J’ai découvert la Communication nonViolente en 2016. Comme pour Pascale Molho, ce fut un choc et une révélation. J’ai compris que j’avais trouvé un fil d’or à suivre pour mieux communiquer avec moi-même et avec les autres. Et depuis j’ai pu éprouver à quel point le fil est solide. Le processus est simple à comprendre, et nécessite de l’entrainement pour l’appliquer (stages, groupes de pratique). A la fin de mon premier stage avec Thomas d’Ansembourg, il y a quelque chose à l’intérieur de moi qui a crié fort : « mais pourquoi je n’ai pas appris tout ça plus tôt ??! Je veux le partager ! ».  

La bonne nouvelle c’est que communiquer cela s’apprend, comme une grammaire, et que chaque pas est une victoire pour vivre plus de bonheur et de lien avec les autres. 

J’ai rejoint le mouvement des soignants désireux de partager l’apprentissage de la communication NonViolente au sein de Cap CNV Santé avec l’intention de faire savoir largement que la CNV existe et d’intégrer l’équipe de « transmetteurs ».

Cécile Bassi

Cécile LAGARDE BASSI, Secrétaire

Médecin aux urgences depuis plus de vingt ans, j’ai rencontré la CNV en 2013 avec Pascale Molho. Cette découverte a radicalement changé ma pratique, ma façon de m’écouter moi et aussi les patients qui me sont confiés.

J’ai retrouvé du sens à l’exercice de la médecine et j’ai observé combien l’empathie est guérissante. J’ai à cœur de contribuer au changement du milieu hospitalier dans lequel j’exerce, pour aller vers plus de qualité, relationnelle et médicale.

J’ai monté un café girafe, espace de parole pour offrir de l’empathie aux soignants et leur faire découvrir les bases de la CNV. C’est un lieu où l’on ose dire sans être jugé et où on reçoit l’empathie qui permet de sortir de la culpabilité, et aussi de la colère quand on a reçu un message agressif.

Je me sens un élan particulier envers les soignants, confiante que la CNV est une aide précieuse pour retrouver le goût du soin, pour retrouver l’élan à contribuer qui leur a fait choisir cette voie.

Être active dans cette association CAP CNV santé nourrit joyeusement ce besoin de transmettre, et d’être en lien avec tous les soignants curieux de découvrir ce puissant processus.
Jérôme Goude

Jérôme GOUDE

Je suis heureux d’être Masseur-kinésithérapeute car je peux contribuer au bien-être des gens et d’exercer en libéral me donne une liberté qui me tient à cœur. 

En 2004, je suis allé voir en conférence Thomas d’Ansembourg et j’ai découvert éberlué que j’avais des besoins. J’étais à l’aise avec ceux de mes patients et de mes proches mais tellement coupés des miens. Grâce aux stages que j’ai fait par la suite, j’ai pris conscience qu’en me reconnectant à mes besoins je pouvais trouver un nouvel équilibre plus authentique qui préservait le lien avec mes patients notamment  tout en me respectant. 

La CNV m’a permis de trouver une profonde joie intérieure et qui se voit à l’extérieur, me dit-on. Mon engagement dans CAP CNV Santé fait sens pour moi car j’ai confiance que ce processus est un merveilleux moyen de vivre et travailler ensemble, pour que chaque acteur de la santé trouve les ressources qui l’aideront à s’épanouir et à soigner en réparant ses blessures.
CAP CNV Sante Logo bleu

Danielle TRUCHON, trésorière

Médecin du travail à la retraite. J’ai exercé la médecine du travail pendant 35 ans j’ai côtoyé régulièrement la souffrance au travail plus particulièrement chez le personnel soignant en maison de retraite renommée aujourd’hui EHPAD.
J’ai commencé la communication non violente avec Annie GOSSELIN et j’ai suivi la formation de médiateur à l’école des médiateurs CNV. Ces formations m’ont permis d’améliorer mon écoute des salariés en difficulté .
Certains conflits ont pu être solutionnés grâce à la médiation. J’ai le souhait de partager mon expérience et beaucoup d’élan pour mettre mon énergie au service de cette association et de ces adhérents.
Brigitte Paulmier

Brigitte PAULMIER

58 ans. Pharmacien des hôpitaux (CH de Saumur) et gestionnaire des risques.

Saumur, agréable ville ligérienne à découvrir pour celles/ceux qui ne connaissent pas encore … en Anjou, entre Angers et Tours … Ma première rencontre avec la CNV.

Fin 2008, après avoir lu « Cessez d’être gentil soyez vrai », je pianote sur internet et m’inscris à une journée avec Thomas d’Ansembourg. Puis « Les mots sont des fenêtres ou bien des murs » et d’autres lectures. Nouvelle rencontre avec Thomas en 2014 qui me met sur la piste de Pascale Molho, pour un projet qui me tient à cœur de développer la CNV dans le monde de la santé. Coup de cœur avec Pascale Molho avec qui nous développerons pendant 4 ans des formations dans le cadre d’un réseau qualité-risques-évaluation structure d’appui de l’ARS pays de la Loire.

Ce qui me motive à participer à CAP CNV Santé ?

Le constat : le niveau de violence dans les établissements de santé, entre les différentes lignes hiérarchiques, entre collègues, entre professionnels et famille … Ceci a plutôt tendance à s’aggraver notamment en lien avec la pression financière au bord de l’insupportable pour certaines structures, la détresse des professionnels en perte de sens et en souffrance, L’importance d’améliorer/restaurer/apprendre la relation soignant-soigné.

Nos Partenaires

separateur points